Récit #168 – La rencontre de Fred

Celui-là, je l’ai dans la peau. C’est mon trésor, mon âme soeur, mon jumeau cosmique. Avec lui ça été un coup de foudre amoureux, sexuel et intellectuel.

Tout a commencé quand Max passa un jeudi après-midi de mai avec Fred. J’ai complètement fondu pour son look de mécanicien un peu sale avec sa tache d’huile sur l’épaule. Il avait besoin d’un deuxième jack pour une job de mécanique sur la voiture de Max. J’étais à la fois triste de ne pouvoir aider mon ami, mais heureuse d’avoir fait la rencontre de Fred. Ce fût déterminant dans ma vie. Je dirais même que ce fût électrisant! Sa camisole ajustée noire laissait paraître ses pectoraux. Ses épaules carrées, son regard profond et mature m’ont déstabilisé quelques instants. Cela dû paraître dans l’expression de mon visage, je ne pouvais le quitter du regard. Son sourire franc et ses beaux yeux verts charmeurs ont eu fini de me séduire.

Quand Max et Fred sont partis après cette trop courte visite, je me suis retournée vers Cass, les yeux ronds et le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Son regard me confirmait qu’elle le connaissait. Dis-moi tout!! que je lui lance. Alors qu’elle me dit que c’est un ami d’enfance de leur gang, je saute de joie. Je la presse de me raconter tout de ce bel inconnu qui me faisait tant vibrer. Sa beauté et la maturité que j’avais pu détecter, avaient créé une l’étincelle en moi, j’étais en feu. Le tableau que Cass me dressa était juste parfait: Célibataire, gentil, doux et travaillant. Trop beau pour être vrai? Il fallait que j’en apprenne plus et au plus vite.

Donc, mû par le désir de le revoir rapidement, j’organise un party pour le samedi suivant. N’ayant pas de système de son digne de ce nom, je demande à mon ami Max s’il en possède un. Il me propose celui de Fred, un trippeux de musique et DJ à ses heures. Wow! C’est exactement ce dont j’ai besoin. En plus cela me garantit sa présence au party. Double yess!

Les gars arrivent, samedi vers 14h pour tout installer et en une heure tout est prêt. Le soleil brille ,la chaleur se fait ressentir. Je ne sais pas si c’est l’effet de voir Fred chez moi ou simplement les première chaleurs de mai. Tous mes préparatifs sont réglés depuis la veille alors j’ai du temps. J’offre une bière aux gars qu’ils acceptent avec plaisir. On jase et plus je passe de temps en compagnie de Fred plus je suis allumée. Il est intelligent, sensible, jeune avec une paire de fesses bien remontées. J’ai juste envis de les prendre dans mes mains…comme j’ai envis de voir les abdominaux qui sont cachés sous son chandail.

On décide de souper ensemble en attendant les invités. Mon bonheur est amplifié. À voir comment Fred me regarde, je devine que je ne le laisse pas indifférent. Je suis vêtue d’une jupe de jeans assez courte pour laisser place à l’imagination et de ma camisole préférée, celle qui laisse voir le creux de mon dos.Comme je suis prête à toutes éventualités et qu’aucun détails n’est laissé au hasard, je porte un soutien-gorge sans dos en dentelle rouge et noir avec la culotte assortie coupe brésilienne légèrement transparente. Pour mettre mes jambes en valeur, je porte des talons hauts. J’ai mis le paquet pour lui faire de l’effet. Faut pas se cacher que j’ai carrément envis de lui depuis que je l’ai vu dans mon portique jeudi. Il hante mes pensées et j’ai rêvé de lui dans milles et un scénarios, parfois même les yeux ouverts. Que le courant passe aussi bien ça m’encourage.

Vers 19h, les invités commencent à arriver. La musique est bonne, forte et rythmée dans la maison, alors que nous sommes tous ensemble autour du feu. Tous semblent heureux mais je n’ai d’yeux que pour lui. L’alcool coule à flot et quelques joints circulent. Impossible de se parler dans la maison. C’est un détails puisque nous y allons seulement pour la salle de bain ou faire le plein dans le frigo. Fred et moi sommes chacun avec une petite gang qui jase mais nos regards se croisent souvent. Hummm.. Dieu qu’il est sexy! Si je ne me retenais pas je lui demanderais de me suivre dans un coin noir pour être seule avec lui. Ouff! Je ne me reconnais plus.

Plus la soirée avance, plus nous buvons et avons du plaisir, plus les barrières tombent. Je me sens de plus en plus audacieuse aussi. Alors quand Fred se dirige vers l’intérieur, je fonce le suivre. Il alla mettre une autres de ses playlists déjà préparées d’avance qui lui permets de profiter du party. Je le vois se pencher devant son système de son et j’en profite pour faire les premiers pas en lui frôlant les fesses délicatement de la main. Comme la chanson TOXIC de Britney Spears débute il se relève face à moi et me regarde sans nuance. Je peux voir le désir dans ses yeux alors que je dépose mes mains sur ses pectoraux. Je lui prend la main et l’amène dans la salle de lavage au sous-sol. En fermant la porte, je le sens se coller sur moi. En me sortant les fesses, je peux déjà sentir son pénis en érection.Il m’aggrippe doucement la taille de ses mains, tout en avançant son bassin sur mon derrière. Un frisson me parcours de la tête aux pieds. Je commence à faire bouger mon bassin langoureusement au son de la musique tout en prenant soin de garder les fesses collées sur son membre. Je l’entend laisser échapper des sons de bonheurs, de la musique à mes oreilles.Je sens son excitation monter d’un cran. Il me retourne en me disant que je bouge comme une déesse et m’embrasse en me pressant contre le mur. Je capote! Il embrasse tellement bien que j’en veux encore. En m’embrassant dans le cou il ramène sa main sur ma cuisse près de ma chatte. Avec ma jupe il a facilement accès à ma culotte qu’il tasse délicatement pour y insérer un doigt et puis deux. Nul besoin de lubrifiant, je suis excitée comme jamais auparavant et je suis mouillée à souhait. Je caresse sa queue par dessus son short et je découvre qu’il est bien membré. J’adore ca! Il embrassa le haut de mes seins, la partie qui déborde de mon soutien-gorge en roulant mon clitoris de son pouce. Je me tortille et comme il relève la tête, il m’embrasse avec passion. Je prend son visage entre mes deux mains, l’embrasse sur la joue et lui jouit dans l’oreille. L’émotion est à son comble. Nous avons conscience que ce que nous vivons n’est pas banal, c’est plus que juste une baise. Je descends sur mes genoux face à lui pour lui enlevé son short et lui faire une fellation dont il va se rappeler toute sa vie. Je prend son engin dans ma bouche et l’apprivoise lentement, sensuellement. Il apprécie en me disant qu’il aime ça et il me complimente. Ca m’excite grave. Je le regarde de mes yeux les plus cochons en le mangeant de façon plus engagé. Je sens sa respiration devenir plus profonde et les sons plus intenses. Il jouit bien. J’augmente le va-et-vient de ma bouche sur son gland en le masturbant de la main. Quelques secondes plus tard, il me vient dans la bouche et je prend tout. Son sourire de gratitude m’en dit long sur son appréciation. Il me serre longuement dans ses bras et me remercie pour ce moment ensemble. Je suis sous le charme total. On se promet de remettre ça très bientôt. Je mouille déjà rien qu’à y penser. Je lui en fait part. Ça le fait sourire et j’aime le voir ainsi.

On rejoint les autres comme si de rien n’était mais avec un peu plus d’étoiles dans nos yeux. Cass et Max avaient ce petit sourire qui disait -On est pas cons, on a remarqué votre absence simultanée, mais on est content pour vous-.

Quand tout le monde est partis, c’est dans ma chambre que je l’ai amené cette fois 🙂
Eva Jones, sensuellement vôtre👠

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s