Récit #199 – Plaisir solitaire imagé

Une journée commune, malgré le fait qu’elle ce démarque par la puretés des rayons du soleil. Une après midi si étincelante qu’elle laisse un voile de poussière scintillant envahir la chambre.

Le lit trône au milieu de la pièce épuré de blanc nacré. Ne savoir quoi faire malgré la splendeur d’aujourd’hui, je me glisse sous les draps, à mon aise à me répéter comme l’habitude la même histoire en boucle

Déjà mon corps tout entier s’enflamme, mon chemisier ce déboutonne peu à peu sans même en être consciente, laissant la clarté frapper sur mon teint brûlant de désir qui s’empare peu à peu de moi.

Ma respiration s’accélère, mon corps ce met en léger mouvements de va et viens, je sens mes hanches écouter chaque pulsions de mon coeur.

Je suis gonflé d’excitation ici bas, prête a exploser. Mon corps sais que je dois laisser le plaisir s’écouler de moi.

Je me laisse donc aller, je ne fait que répondre aux demandes physiques de mon être et je cède finalement a toute résilience, en offrant la réclamation enivrante que mon bassin qui ne cesse de crier à tue tête.

Émoustillante le chemisier complètement détacher, mes doigts ce font valser sur ma poitrine exaltante de vague d’excitation.

Les yeux fermés à me mordiller les lèvres, une mains me serres les seins tant dit ce que l’autre s’aventure lentement et glisse le long de mon ventre.

Mes pensées ce bouscules vers toi, à t’imaginer contre moi à sentir ta chaleur contre ma peau, ma respiration devient haletante.. Saccadé, à coup de fouet de passion électrisante qui envahie mon corps tout entier.

Je sens mes jambes s’écarter en imaginant ta personne entrer en moi, je laisse mon imagination me posséder de mon plaisir solitaire imagé et enfin je te vois, tu es là devant moi, mythique et inventé.

Avec tes pas décider tu avances vers moi, un genou au lit la tête pencher à embrasser l’oeuvre que j’ai commencer à réaliser avec mes mains, et toi a déterminer à finir mon travail.

Je sens notre chaleur s’accroître ensemble et s’allier avec mes frissonnements, tes baisers descendent tranquillement le long de mon corps à s’attarder à l’intérieur de mes cuisses. Je me sens inonder de plaisir avant même que l’Acte commence.

Après m’avoir effleurée tout en me donnant un tourbillon de sensations aphrodisiaques… Je te supplie de me toucher, Enlève moi cette tension, délivre moi de cette agitation qui me brûle de l’intérieur, déchaîne moi de cette envie enflammé.
Avec un sourire en coin, et tes yeux charmeur tu t’es mis à m’explorer, j’ai senti ton visage s’approcher et ta voix de me dire de ne pas bouger, que tu contrôlais tout. À ce moment précis je me donne à toi, mon corps t’appartient et mon esprit voyage parmi les astres a nous regarder jouir mutuellement. Contrôle moi je t’en supplie. Je suis tienne pour ce court instant de passion euphorique.

Sensation de brûlure sensuelle quand ta main ce referme sur ma poitrine, en regardant fixement tes yeux jai deviner ton souhait, j’ai alors entourer ma main délicatement autour de toi avec un geste de va et viens, satisfaite d’entendre ton souffle court, j’ai moi même poussé de petit cri de plaisir quand ta main c’est directement poser sur mon entre cuisse.

Je n’en peux plus je veux te prendre en bouche, Et toi c’est ta langue qui veux jouer sur moi, en un éclair de complicité tu m’a regardé et notre silence à parler, J’ai monté sur toi pour te présenté mon désir et prit le tien en bouche.

Plaisir mutuels écraser sur nos lèvres, je découvre lentement cette partie de toi avec ma langue curieuse pendant que mes hanches dansent agréablement sur ton visage avec la musique de mes cris de contentement.

Juste avant d’écouler cette satisfaction de moi, tu m’attrape pour m’allonger sur le dos.
Enfin le moment attendu je te sens en moi, me posséder créant maintenant plus qu’un être , je me sens complète, entière et mes gémissement te le confirme.
tu t’enfouie de plus en plus profond en moi, la chaleur m’emporte d’avantage, mes pulsions s’accélère, mes respirations également.

Je t’en pris va y n’arrêtes surtout pas. Je te serres contre moi, Je me déhanche pour que ton mouvement s’accélère, mais au contraire tu ralentie. Tu me regarde souffrir de plaisir avec ma bouche ouverte qui souffle ton nom tant désirer.
Je tremble de l’intérieur je n’en peux plus, cette gamme d’émotions dois s’expulser de moi. Fait moi jouir.

Tu me garde tendu pendant un long et pénible moment et enfin ta cadence s’accélère, tes deux mains chaque coté de mes hanches, ton regard fixé au mien. Chaque mouvement plongé en moi fait reculer mon corps délaisser pas moi même qui t’appartiens a ce moment. Je suis complètement tienne tu me possède.

Enfin le moment que je ne pouvais plus attendre d’arriver. Mon corps ce tend, je me sens monter en escalade, mes cris deviennent de plus en plus fort et je sens enfin cette vague de chaleur sortir en moi.

Un soupir de satisfaction, un sourire en coin, j’ouvre les yeux, la lumière ardent est toujours présente dans la pièce, toi par contre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s