Récit #221 – Fantaisie candauliste – Introduction

Par Ak. Ro.

Les discussions entamées il y a quelque jours ont gravitées dans mon esprit. Avant même la première rencontre, le désir avait déjà commencé à monter et à faire son chemin jusque dans mon entrejambe. J’étais déjà bien humide rien qu’à penser à ce qui pourrait se passer. Plusieurs scénarios se bousculaient dans mon esprit, mais il ne fallait en choisir qu’un seul qui, sans l’ombre d’un doute, me conduirait à l’euphorie, à une jouissance totale.

L’idée première était d’aller prendre un verre, échanger quelques regards aguicheurs, peut-être quelques effleurements discrets qui sauraient faire monter la tension sexuelle d’un cran. Ce contact me permettrait aussi de me détendre et  de diminuer le trac qui était bien présent. J’étais extrêmement nerveuse. 

Nous avons fait un early check in à l’Hôtel. Nous voulions pouvoir faire l’amour avant notre rendez-vous, prendre un bon verre de rouge, se préparer sans être pressé par le temps. Cet après-midi là fût parfait. Nous en avons profité amplement.

Vers 16h, il était temps pour moi d’aller me prélasser sous l’eau chaude de la douche. À peines quelques instants plus tard, mon amoureux entre dans la salle de bain et installe quelques chandelles dans la pièce, qu’il allume. Il ferme les lumières et m’invite à relaxer sous cet éclairage tamisé. 

Je le remercie et le regarde quitter la pièce, me lançant un regard enflammé, brûlant d’excitation. Ce regard que je connais si bien maintenant. Je sens que nous allons passer une merveilleuse soirée.

Avant que mes pensées n’aient le temps de se faufiler dans un univers d’extase et de scènes endiablées, la porte de la salle de bain s’ouvrit à nouveau. Je me fige instantanément. Cet homme qui vient d’entrer dans la pièce, je ne le connais pas, mais je le reconnais. Je sais très bien qui il est. Mais que fait-il là? Ce n’était pas le scénario que j’avais envisagé. Moi qui est de nature à tout contrôler, à tout planifier, à ne laisser aucune place aux surprises, me voilà bien déstabilisée. 

Je suis sous le jet d’eau chaude, extrêmement gênée par ma nudité. Je n’arrive pas à prononcer un seul mot. Mon coeur bat la chamade, j’en tremble presque, j’ai les jambes molles. Je ne sais pas trop comment réagir mais en même temps, je n’arrive pas à détacher mon regard de cet homme qui me sourit calmement. 

Du coin de l’oeil, j’aperçois mon amoureux en retrait, en dehors de la pièce. Le connaissant, son excitation doit être au max. 

Pendant que notre invité commence à retirer ses vêtements, ses yeux ne quittent pas les miens. Alors qu’il s’apprête à me rejoindre, il  m’invite à fermer les yeux et j’obéis sans hésitation. Il pénètre dans la douche et me retourne pour que son torse se soude à mon dos. Il m’enlève le savon que je tiens dans les mains et commence à me savonner les cuisses se dirigeant très rapidement vers mon entrejambe. 

Son souffle est rapide, je le sens tout aussi excité que moi. Il m’embrasse le cou et les épaules, tout en entreprenant de masser délicatement mon sexe qui se gonfle sous ce contact habile. Avec son autre main, il prend mes seins et les caresse avec soin. J’émets déjà quelques lamentations discrètes, signe évident de mon excitation. Sur me fesses, je sens son érection grandissante et je ne peux résister à mon besoin de le toucher et de le caresser. Sa verge qui se durcit au contact de mes mains est parfaite, j’aurais simplement envie de la prendre en entier dans ma bouche, mais je me retiens.

Lorsque ses mains quittent mon corps, il s’agenouille devant moi, me retourne à nouveau et c’est mon clitoris qui est maintenant le centre d’attention. Il me dévore avec un savoir-faire incroyable. Ses doigts et sa langue s’occupent de moi avec assurance. Mes jambes fléchissent sous cette attaque torride. Les sons que j’émets à présents sont beaucoup plus fort et remplissent la pièce. J’entrevois mon amour qui me regarde avec ses yeux pervers. Il est dans l’ombre, à l’extérieur de la pièce, mais son regard me transperce.

Je ne sais pas combien de minutes ou de secondes se sont écoulées. Je perds toute notion du temps. Je m’agrippe à lui, cherchant la jouissance à tout prix. Je ne veux pas attendre. Je veux jouir là, maintenant. Il n’est pas question que je laisse sa bouche s’éloigne de moi. Toute cette situation, cette mise en scène inattendue, toute cette planification qui s’est  jouée derrière mon dos multiplie mon extase de manière exponentielle. Alors même que je suis sur le point d’exploser et alors que mes gémissements deviennent incontrôlable, mon compagnon s’arrête tout net. 

Il se relève et ses yeux me regardent avec satisfaction. Il m’embrasse farouchement, me faisant goûter à mon propre fluide. Sa main caresse mon sexe délicatement et il me souffle à l’oreille que c’est tout ce à quoi j’ai droit pour le moment. Il me fait promettre que je ne me ferai pas jouir, que je ne me toucherai pas après son départ.  Il nous rejoindra plus tard au bar, comme prévu, et cette soirée si bien planifiée pourra reprendre son cours comme prévu.

Avant de sortir de la douche,  il me serre délicatement dans ses bras. Il prend une serviette et quitte la pièce et refermant la porte derrière lui. Derrière cette porte se trouvent 2 complices qui ont décidé de me faire perdre la tête. 

Pendant que je me savonnais, je ne pouvais qu’être déjà avide de la connaître la suite de la soirée…

à suivre…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s