Récit #48 – L’étudiante qui a besoin de récupération – Partie 2

Je regardais mon professeur donner son cours au cégep. Assise à l’avant à le regarder en suçant mon suçon rose et le regardant. Il avait tellement de difficulté à faire son cours. Il me demanda de sortir de la classe et de revenir après le cours, car il voulait me parler. Je sortie donc du cours, le sourire aux lèvres. Il alla s’assoir à son bureau. Je suis sure qu’il était raide comme une barre. J’en profite donc pour aller aux toilettes. J’étais tellement excitée. Humm. Le doigt sur mon clitoris tout en suçant mon suçon. Puis j’eus l’idée de me mettre le bonbon entre les jambes et le lécher de nouveau tout en continuant de me passer le doigt. Hummm je regardais des photos de lui sur mon cell. Lorsque je vis l’heure, il me restait tout juste 5 minutes. Je retournai vite à la classe, le rejoindre. Il était seul et assis sur un bureau.

Ferme la porte et avance à mes pieds, me dit-il.

J’obéis. Lorsque je m’avançai, il ouvrit sa braguette et sortit son membre dur et bien raide de son pantalon.

  • Suce ton suçon.

Je suçai mon suçon pendant que je le voyais se branler.

Déshabille-toi. Tout doucement et continue de sucer ton suçon.

Ce que je fis. Je lui fis un strip tease, tout en continuant de sucer mon suçon. Je commençai par mon chandail. Mon soutien-gorge. Mon pantalon. Mes chaussures… hummm que sa queue a l’air bonne à force de se branler comme ça. J’avais hâte de l’avoir dans ma bouche et entre les cuisses… et finalement ma petite culotte. Le suçon à la bouche je le regardai.

  • Viens ici et met la dans ta bouche.

Je m’avançai et la mis dans bouche. Hummm ce qu’elle était bonne.

  • Suce à fond ma tite cochonne.

Il me prit les cheveux et l’enfonça dans le fond de ma gorge et il me fit faire quelques va et vient de cette manière. Puis il m’enleva de là et m’embrassa. Et il me dit :

  • Tu fermes ta gueule compris?

Je lui fis signe que oui.

Il me tourna et s’enfonça en moi. Puis un autre coup et encore un autre. Et encore et encore. Ses coups devinrent si forts. Je ne pouvais plus me retenir. Il me prit alors et me mis assise sur un bureau face à lui. Il me rentra d’un coup sec et me pris à la gorge. Il m’enfonça encore et encore.

  • T’aime ça hein salope

 

  • Oui monsieur encore. J’en veux encore.

 

  • Encore et bien en voilà. Tais-toi j’veux pas un mot.

Hummm c’était si bon que je n’arrêtais pas de couler sur sa queue. Et le coup de grâce arriva. Et il me vint sur les seins. Il prit un doigt et me les passa sur les seins et il me les mit dans la bouche. Ce que je léchai avec plaisir tout ce qu’il y avait dessus.

Rhabille-toi et va-t’en avant que l’on te voit dans cette état.

J’obéis.

Publicités

Récit #44 – L’élève qui a besoin de récupération

C’est avec mon prof du cégep. J’avais demandé une pratique d’examen supplémentaire, car j’avais peur de ne pas le réussir et j’avais besoin de récupération, donc de rester après l’école. Je vais donc le rejoindre dans le laboratoire. Il me fait attendre cinq minutes avant que tout d’un coup la porte ne s’ouvre. Pourtant j’avais beau regarder à l’intérieur, je ne voyais rien, pas même le matériel :  je croyais qu’il m’avait oubliée. Mais je le vois devant moi à travers la fenêtre de la classe. Il m’ouvra la porte et me fit entrer et m’amena tout de suite au matériel.

Je regarde la porte d’entrée et je me rends compte que je ne vois pas l’extérieur de la classe. Je vais m’installer et je commence à lui poser des questions : comment faire ceci, comment faire cela. Il me dit comme ceci, comme cela. Un moment donner il me dit attends, je vais te montrer.

Il s’avance vers moi, se penche derrière moi et je sens une bosse sur mes fesses et je fais exprès de me pousser les fesses sur son membre, il devient alors de plus en plus dur et il ne fait que bredouiller. Je me retourne et me met face à lui. Il ne dit rien et me regarde. Puis, il me prend les fesses, me lève et me mets sur la table en tassant tout de son bras. Ensuite, il me prend par le cou et m’embrasse. Il prend ensuite les ciseaux dans ses poches, se tasse un instant et coupe les culottes qui étaient sous ma jupe, puis il enlève son pantalon et s’insère en moi tout en me mettant la main sur ma bouche et me disant de me taire. Son énorme membre entre les jambes me faisait tellement de bien et de sensations que je ne voulais que crier. Ça y est, je viens déjà. À peine quelque coups de hanche et bam ! Je viens encore et encore. Je dégouline sur son membre.

  • Aller viens, viens encore. Me dit-il. T’aime ça je le sais.

Puis il me prit et me descendis et me tourna et me mis par derrière. C’était si bon que je viens encore sur lui. Encore quelques coups de hanches et le voilà qui me gifle les fesses. Bam !

  • Ha oui humm, dis-je.
  • Tiens prends ça. Me dit-il

Il me lâcha me prit la tête et m’enfonça son membre dans le fond de la gorge.

  • Tiens tiens tiens. Hummm suce à fond c’est bon.

Puis il me vint dans la bouche.

  • Avale tout, ma salope. Ne laisse pas une goutte
  • Hummm, dis-je.

Puis je suis essuyée la bouche, ne laissant aucune goutte. Hummmmm.