Résumé du récit de la piscine

Partie 1 :

Après la rupture d’avec son amoureux, ma sœur Geneviève demande mon hospitalité, troublant quelque peu mon quotidien, elle est venue avec sa voluptueuse amie Sarah.  Loin de me laisser indifférent, cette rouquine de 18 ans semble prendre un malin plaisir à m’exciter.  Un après-midi, j’ai dû interrompre un plaisir solitaire que je me donnais au bord de ma piscine lorsqu’elles sont arrivées à l’improviste d’une séance de magasinage.  Or, une fois à l’intérieur, j’ai eu droit à une scène d’amour lesbien à leur insu – quoique Sarah était pleinement consciente que je les épiais, au point où j’ai pu finir ce que j’avais commencé en ayant droit à une partie du spectacle.

Partie 2 :

Trois jours plus tard, toujours en pleine canicule, Sarah profite du fait que Geneviève soit partie chercher de quoi souper pour continuer de m’exciter de manière de plus en plus directe.  Elle me pousse même à me masturber avec elle sur le bord de ma piscine jusqu’à ce que ma sœur nous surprenne quasiment sur l’entrefaite.  Un saut rapide dans la piscine a sauvé les apparences, même si je me retrouve nu dans celle-ci.

Partie 3 :

Sarah continue de jouer avec moi en m’excitant de plus en plus devant ma sœur.  Elle me laisse bien sortir de la piscine, mais sans mon maillot, qu’elle a caché.  Après m’avoir chuchoté à l’oreille que j’aurais droit à une surprise, tout en restant vague sur la nature de celle-ci.  Plus tard, profitant du fait que Geneviève soit occupée à préparer le souper, Sarah dégrafe le top de bikini à Geneviève qui prend la chose en riant.  Quant à moi, plus la soirée avançait, plus ma gêne me quittait en même temps que l’état d’ivresse me gagnait et j’en viens à oublier la serviette qui sert à cacher mon intimité aux demoiselles qui partageaient leur soirée avec moi.  Profitant de la noirceur ayant gagné mon patio, Sarah en profite pour se rapprocher et me branler et me faire éjaculer, à l’insu de ma sœur qui ne se doute de rien…

Partie 4 :

Souillé de mon éjaculation, je profite d’une discussion passionnée entre ma sœur et Sarah pour aller me nettoyer.  Alors que je suis à la salle de bains, je constate que Sarah se baigne dans ma piscine dans son plus simple appareil.  Une fois à l’extérieur, je m’installe et observe les deux coquines dans l’eau qui croient que je suis parti me coucher.  Une fois lassées de leur baignade, Sarah devient de plus en plus entreprenante avec Geneviève et lui offre une séance de broutte-minou, ce qui m’incite à me masturber, du moins jusqu’à ce que mon regard croise celui de Geneviève…

Partie 5 :

Je retourne finalement me coucher sans oser faire quoi que ce soit.  Cependant, un snapchat de Sarah rallume mon érection, mais elle ne fait que j’aguicher.  Quelques jours plus tard, après que j’aie accepté d’héberger ma sœur et Sarah, cette dernière joue un petit jeu coquin d’échange de textos avec moi et m’incite à me masturber alors que ma sœur se trouve pourtant à quelques mètres que moi.  C’est sur mon ventre que j’éjacule alors qu’elle se fait bronzer…

Partie 6 :

De retour de la SAQ, Sarah en profite pour aller se rafraîchir dans la piscine, alors que Geneviève et moi prenons faisons honneur à la bouteille qu’elle a rapporté.  Une fois de retour parmi nous, Sarah continue de jouer à l’agace, d’abord en m’offrant la vue de ses superbes seins nus, mais aussi et surtout en me demandant de l’enduire de crème solaire.  Quand j’eus fini ma besogne, Sarah a réservé le même traitement à Geneviève, mais plutôt en la massant, ce qui ne tardera pas transformer cette scène en relation sexuelle lesbienne, un spectacle que Sarah tenait à ce que je vois.   Une fois au sol avec Geneviève, Sarah m’a alors invité à la pénétrer, ce que je ne me suis pas gêné de faire, malgré la bizarrerie de la situation, pour ensuite la gratifier d’une abondante éjaculation en bouche.

Partie 7

Sarah et Geneviève habitent maintenant chez moi.  Après être rentré bredouille et un peu amoché d’un cinq à sept, je me suis retrouvé à me branler dans le salon en regardant des vidéos pornos et à tomber endormi dans cette position.  En pleine nuit, lorsque je me réveille et prends un verre d’eau, je comprends que les filles sont arrivées pendant ce sommeil non prévu et dans une position quelque peu inconfortable.  De retour allongé, je reçois un texte de Sarah qui, après m’avoir aguiché, m’ordonne de me masturber dans le salon les yeux bandés ; en échange, je suis récompensé lorsque j’entends qu’on vient me faire la pipe du siècle.  La consigne : ne pas enlever mon bandeau.  Je profite de la situation et j’obéis.  Après avoir joui, elle me quitte et les filles m’envoient ensuite un selfie où elles s’embrassent allègrement.

Partie 8

Le lendemain de cette pipe imprévue, nous décidons d’aller profiter du nouveau spa qui vient d’ouvrir près de chez moi.   Or, ce qui ne s’avérait qu’un simple aller ordinaire en auto pour se rendre au centre de relaxation est vite devenu un moment dont seule Sarah peut être l’instigatrice.  Assise derrière moi qui est au volant, elle profite du sommeil de Geneviève pour se masturber et pour que j’en sois témoin via mon rétroviseur.  Elle profite de son emprise sur mon pour que j’enlève mon boxer et entame une masturbation, tout en conduisant.  Alors que j’escomptais sur son aide pour cette besogne, Sarah se tourne plutôt vers Gen et c’est plutôt elle qui reçoit les caresses.  De mon côté, alors que je conduis toujours, j’en viens à éjaculer.  Heureusement, Sarah s’occupe « du ménage » alors que Gen la regarde faire attentivement.

Partie 9

Sur le site du centre de relaxation, après avoir été accueillis, nous constations qu’il y a peu de monde présent.  Après nous êtres changés, nous profitons quelque peu des installations, comme la rivière d’eau froide.  Cependant, même si leur bikinis provocants me permettent de me rincer l’oeil, c’est surtout dans un spa que les choses vont dégénérer.  À l’étroit, je feins le sommeil pendant que Sarah et Geneviève s’embrasse langoureusement, ce qui m’incite à me masturber sous l’eau.  Quand elle comprend ce que je fais, Sarah m’invite enlever mon short et à me rapprocher d’elles pour me masturber pendant qu’elle doigte Gen.  C’est de la main de Sarah que j’éjacule en partie sur Gen et elle.

Partie 10 :

Lorsque nous nous rendons au sauna, nous nous asseyons tous trois du même côté, mais Sarah prétexte avoir oublié sa bouteille d’eau pour nous laisser Geneviève et moi seuls.  Alors que nous relaxons elle et moi, je me surprends à rêvasser et à me masturber alors que je crois Geneviève en train de dormir.  Lorsqu’elle s’éveille, elle me demande de poursuivre mon geste.  C’est à ce moment qu’entre un couple dans le sauna qui ignore notre lien de parenté plutôt de s’offusquer de notre position, semble prendre un malin plaisir à jouer au voyeur et à ensuite participer à son tour. Motivés, la femme du couple gratifie l’homme d’une pipe avec gorge profonde, ce qui l’amène à éjaculer dans sa bouche.  À l’invitation de l’homme, Geneviève me masturbe et me fait éjaculer sur ses seins.

Partie 11 :

Après la scène du sauna, nous devons quitter rapidement pour aller nous faire masser.  Celui-ci aura lieu pour nous trois dans la même pièce, ce qui  n’est pas sans nous déplaire.  Si au début le massage est tout à fait professionnel, il prend assez rapidement une tournure plus sexuelle lorsque la belle noire qui me prodigue ses soins me masturbe.  Gen et Sarah, quant à elle, se font dorloter d’une part par l’homme du couple du spa, et d’autre part par la femme.  Sarah est la première à atteindre l’orgasme et découvrir, par le fait même, qu’elle est femme-fontaine.  Pour ma part, j’éjacule directement sur les seins de ma soeur alors que Mathieu, l’homme du couple, a plutôt laissé Gen recevoir son sperme dans la bouche.

Partie 12

Une soirée où je me sens quelque peu seul, je décide de m’inscrire à un site de rencontre sur Facebook, question de pouvoir avoir du bon temps.  Mon annonce attire l’attention d’une jeune blonde de 24 ans, avec qui les échanges deviennent vite coquins sur Facebook et passent à Snapchat.  Alors que j’en suis à me branler et à envoyer la scène à ma correspondante, Geneviève sort de la chambre et me surprend sur le fait.  Pas du tout choquée de la scène, elle me fait alors comprendre assez vite que la blonde de 24 ans n’existe pas et qu’il s’agit d’un faux compte.  Honteux de m’être fait prendre, mais surtout déçu de perdre ma partenaire, ma demi-soeur m’invite tout de même à continuer de me masturber.  Rapidement, elle passera de spectatrice à actrice puisqu’elle se masturbera elle aussi pour ensuite me sucer.  Nous avons brisé le tabou de l’inceste enfin puisque j’ai enfin pu la pénétrer et avoir une relation complète avec elle.

Partie 13

Après cette nuit passée avec Gen, je me lève le matin et le lit est vide.  Je me rends alors dans la chambre de Sarah pour y trouver une Sarah qui se réveille.  Lorsqu’elle sort de la douche, Gen contredit le mensonge que je viens de faire à Sarah, ce qui éveille ses soupçons.  Cependant les rôles sont inversés ce matin, c’est Gen qui prend l’initiative en excitant Sarah.  Une fois bien excitée, elle me demande d’apporter des menottes qui étaient dans son bureau, qu’elle utilise pour attacher, par surprise, Sarah.  Une fois attachée, Gen initie avec moi une pipe, alors que Sarah doit se contenter du vibrateur qui a été déposée entre ses jambes sans possibilité de contrôler quoi que ce soit. Gen est en feu, alors qu’elle m’amène à la baiser devant Sarah, qui est doublement excitée sur cet inceste qu’elle essaie de causer depuis des semaines.  Sarah doit se contenter de recevoir ma semence.

Partie 14

Gen et Sarah ne sont pas suffisamment disponible à mon goût pour combler mes besoins sexuels.  Je fais alors appel à l’application Tinder qui me permet de rencontrer Coralie, une jolie petite vietnamienne un peu prude âgée de 20 ans.  Malgré son refus de consentir à des relations sexuelles au début de notre relation, la chimie opère.  Après deux semaines de fréquentations, nous nous allumons mutuellement au restaurant, assez pour qu’elle accepte de passer à l’autre étape.  Nous nous donnons rendez-vous chez moi.  Or, Sarah et Geneviève passent près de tout faire foirer.  Elles sont déjà présentes et acceptent après que j’eus insisté de me laisser le champ libre avec Coralie.  Cette dernière me laisse lui faire l’amour et la dévierger, mais ce n’est pas sans compter le regard de Gen et Sarah qui ont tout vu.  Une fois souillée de mon sperme, Coralie constate la présence des filles qui n’ont rien raté de la scène.

Partie 15

Témoins de la scène de sexe que je viens de vivre avec Coralie, Gen et Sarah sont enfin présentées, en se gardant bien de spécifier le lien entre Gen et moi.  Choquée par leur présence au départ, Coralie réalise bien que de baiser dans un salon risque d’attirer l’attention des colocs.  Gen s’occupe d’aller aider Coralie à se nettoyer, alors que la coquine de Sarah continue de m’aguicher.  De retour de la salle de bain, Coralie devient un peu plus entreprenante, me masturbant devant les filles et leur demandant de s’embrasser, ce qu’elles ont fait sans hésiter.  Sans se contenter de leurs langues, elles en viennent rapidement au cunnilingus.  Intriguée, Coralie prend la place de Gen, alors que celle-ci m’offre une pipe à l’invitation de Coralie elle-même qui ignore qu’elle vient d’inviter ma demie soeur à me sucer.

Partie 16

Les aventures avec ma nouvelle copine Coralie prennent un nouveau tournant.  En entrant dans ma chambre, dans laquelle je me trouve avec Coralie, Sarah fait son aguichante avec celle-ci.  Coralie se montre réceptive, encore davantage lorsque Gen fait irruption dans la pièce avec un strapon qu’elle utilisera sur Coco pendant qu’elle mange Sarah.  J’observe la scène en me masturbant, la scène m’excite au plus haut point. Lorsqu’elles ont terminé, Gen m’offre d’éjaculer dans sa bouche.

Publicités